lundi 11 décembre 2017

Zoom sur la fabrication électronique en Bulgarie



L'industrie électronique bulgare a une longue histoire : au cours des années 1970 et 1980, la Bulgarie était l'un des principaux fabricants d'électronique d'Europe de l'Est et, dans les années 1980, elle fournissait plus de 40% des ordinateurs centraux et personnels de la région. À l'époque, plus de 130 000 personnes étaient employées dans le secteur qui représentait plus de 25% de l'ensemble de l'industrie manufacturière bulgare.

Le secteur de l'électronique en Bulgarie a connu une croissance régulière ces dernières années, le volume de production ayant presque quadruplé entre 2000 et 2010. En 2010, les recettes dépassaient 1,5 milliard d'euros, soit le niveau le plus élevé depuis 1990. L'industrie emploie environ 45000 personnes engagées dans 2300 entreprises.

Plus de 75% de la production électronique bulgare est destinée à l'exportation vers les pays de l'UE, la Russie et la CEI, ainsi que les États-Unis. Par catégorie, les fils et les câbles représentent 25% du total des exportations du secteur, suivis par les batteries industrielles avec 11% de la production exportée et les appareils électriques avec 8% des exportations. Le reste du marché est partagé entre les transformateurs (7%), les circuits intégrés (7%), les appareils téléphoniques (6%), les panneaux et les tableaux électriques (6%), les cartes électroniques (3%), les appareils de chauffage électriques (2%), les équipements de radio et de télévision (2%) et les autres produits (23%), selon les données statistiques officielles.

La gamme des produits exportés a évolué ces dernières années vers des produits à plus forte valeur ajoutée nécessitant plus de compétences en ingénierie. Les acteurs du marché opérant dans l'industrie électronique bulgare comprennent de nombreuses grandes entreprises internationales du secteur, ainsi que des entreprises bulgares qui ont réussi à s'imposer comme des leaders régionaux et mondiaux.

La production est destinée aux secteurs de l'industrie automobile, de la médecine, des télécommunications, de l'armement, de l'éclairage, de la sécurité, de la défense, de l'énergie renouvelable et conventionnelle et de l'électronique destinée au grand public.

La majorité des entreprises ont des machines automatiques ou des lignes d'assemblage, plus de la moitié d'entre elles ont un équipement d'assemblage semi-automatique, et la plupart d'entre elles effectuent également un assemblage manuel. La majorité des fabricants ont mis en place des systèmes de gestion de la qualité dans leurs installations. Les produits finis sont testés par différentes méthodes, comme les tests fonctionnels, l'inspection optique et automatique, les essais en circuit, etc. Un petit pourcentage des entreprises opérant dans l'industrie utilise l'inspection par rayons X.

On observe également le développement rapide de la production de composants et d'équipements pour l'industrie électronique.


Source : see-industry

lundi 20 novembre 2017

Présidence de l’UE : le MEDEF, l’AFEP et le CI rencontrent les autorités bulgares


Les 9 et 10 novembre, une délégation du MEDEF, de l’AFEP et du Cercle de l’industrie s’est rendue  à Sofia. Ce déplacement fut l’occasion de rencontrer les autorités bulgares et d’échanger sur leurs priorités, ainsi que celles des entreprises françaises, sur les grands dossiers législatifs. La Bulgarie commencera son tour de présidence le 1er janvier 2018.

Source : medef

vendredi 29 septembre 2017

L’équipementier aéronautique Latécoère pose la première pierre de son usine en Bulgarie


Dans le cadre de sa transformation, l'équipementier aéronautique Latécoère annonce avoir lancé la construction d'une nouvelle usine en Bulgarie. La première pierre pour ce site de production a été posée à Plovdiv. D'une surface de production de près de 5.000 m2, ce nouveau site sera dédié à sa branche Aérostructures pour des activités de petits assemblages et bénéficiera d'un programme d'investissements de l'ordre 15 ME sur 3 ans. Il s'accompagnera d'un plan de formation ambitieux du personnel pour atteindre la première année un effectif d'environ 200 personnes sur la base des prévisions de cadence annoncées pour les programmes Airbus.

Source : Boursier.com